Evaluer et assurer son capital mobilier 

Dans cet article je vous propose de vous donner quelques astuces pour évaluer correctement son capital mobilier, une notion à ne pas confondre avec son capital immobilier.

L’assurance des biens immobiliers

Comme vous le savez sans doute, une assurance habitation garantit les biens immobiliers et mobiliers face à des risques comme l’incendie, le dégât des eaux et le vol.

Les biens mobiliers concernent les biens qui peuvent être déplacés, à la différence des biens immobiliers. Par exemple, un appareil photo, une télévision ou un lit sont des biens mobiliers.

Mais attention, les espèces ne rentrent pas dans cette catégorie. Les bijoux, les objets d’art et les sculptures doivent eux aussi faire l’objet d’une déclaration qui donnera lieu à une garantie spécifique en fonction de leur valeur globale.

Comment assurer les biens immobiliers ?

Pour assurer vos biens mobiliers dans votre contrat d’assurance habitation, vous devez bien en estimer la valeur globale.

C’est en fonction de ce montant, appelé « capital mobilier », que vous choisirez le plafond d’indemnisation, qui ajustera votre prime en conséquence.

Les assureurs proposent en général différentes tranches de capital mobilier, par exemple moins de 40000 €, entre 40000 et 60000 €.

Quelques conseils pour évaluer ses biens immobiliers

Pour évaluer votre capital mobilier, il est conseillé de procéder pièce par pièce, en faisant par exemple l’inventaire de tout ce qu’elles contiennent d’important, sans rien oublier bien sûr.

Prendre des photos

Pensez à prendre en photo vos biens et à garder les factures dans un endroit sûr. Chaque chose a un coût, même faible.

Tenir compte de l’usure des biens immobiliers

Les services de vaisselle, les vêtements : pour en attribuer la valeur d’usage actuelle, il faut tenir compte de l’usure. Pour cela, il convient en règle générale de retirer 10 % du prix d’achat par année. Le pourcentage de dévaluation est précisé dans le contrat.

Attention à ne pas surévaluer les biens pour éviter toute déconvenue lors d’un processus d’indemnisation.

Opter pour une indemnisation en valeur agréée

Vous pouvez par ailleurs opter pour une indemnisation en valeur agréée. Dans ce cas, un expert se déplace chez vous pour évaluer votre capital global et en établir une somme.

C’est cette même somme qui vous sera alors reversée en cas de sinistre. Enfin, il est important de réévaluer régulièrement votre capital mobilier.

L’achat d’un équipement électronique dernier cri ou d’un canapé coûteux sont autant d’objets de valeur qu’il sera important de considérer.

2018-12-30T18:41:45+00:00