Comment déclarer congé paternité à la CPAM ?

13
Partager :

À la naissance de votre enfant ou de l’enfant de votre conjoint ou de la personne avec laquelle vous vivez de façon conjugale, vous avez droit au congé de paternité. À condition qu’ils cessent toute activité professionnelle, les praticiens libéraux peuvent recevoir une indemnité journalière forfaitaire.

Congé de paternité et de garde d’enfants

Ce congé ne dépasse pas 11 jours consécutifs pour la naissance d’un enfant, jusqu’à 18 jours en cas de naissance multiple. Il doit commencer dans les 4 mois suivant la naissance. Si votre enfant est hospitalisé au-delà de la 6e semaine suivant la naissance, vous pouvez reporter votre congé de paternité jusqu’à la fin de l’hospitalisation. Pour bénéficier de ce congé, vous devez fournir à votre caisse d’assurance maladie : — une copie complète de l’acte de naissance de l’enfant ; — ou une copie du dossier familial mis à jour ; — ou une copie de la reconnaissance de l’enfant. Vous devez également attester de votre relation avec la mère en fournissant un extrait d’un certificat de mariage ou copie du PACS ou d’un certificat de vie commune ou cohabitant moins d’un an.

A voir aussi : Comment déclarer une naissance à la mairie ?

Allocations quotidiennes

Pendant le congé de paternité des médecins, physiothérapeutes, IDEL, orthophonistes, l’indemnité journalière forfaitaire est de 54,43€ à compter du 1er janvier 2018. Il est rehaussé au 1er janvier de chaque année. Pour le percevoir, vous devez déclarer sur l’honneur interrompre toute activité professionnelle. Un avantage supplémentaire de 1116 euros est accordé aux praticiens libéraux.

Cette période change votre activité libérale et vos revenus : pour assurer la gestion comptable de votre exercice, Comptasanté vous accompagne.

A lire aussi : Est-ce que l'école maternelle est obligatoire ?

Partager :