Comment devenir une famille d’accueil ? 

66
Partager :

Compte tenu de certaines situations, il peut arriver que des enfants soient obligés d’être séparés de leurs parents. Dans ces cas, ils sont souvent placés auprès de familles d’accueil qui s’engagent à prendre soin d’eux pendant une période donnée. 

Afin de venir en aide à ces enfants tout en bénéficiant de rémunération, devenir une famille d’accueil est une alternative intéressante. Découvrez le processus à suivre pour pouvoir prétendre au rôle de famille d’accueil.

A voir aussi : Pourquoi louer un mobil-home dans les campings en Vosges ?

Suivre des formations adaptées

La mission principale des familles d’accueil consiste à héberger des enfants âgés de 0 à 21 ans à leur domicile pendant une certaine période. Il s’agit d’une activité qui est strictement encadrée par plusieurs dispositions légales pour garantir la protection des enfants placés. Ainsi, la réponse à la question de savoir comment devenir famille d’accueil se rapporte principalement à la loi. 

Afin de pouvoir veiller à la sécurité des enfants, il est nécessaire pour les familles d’accueil de suivre des formations pour mieux remplir leur rôle. Ainsi, avant l’accueil du premier enfant placé chez elles, les familles d’accueil sont tenues d’effectuer un stage préparatoire dans les deux mois qui précèdent son arrivée.

Lire également : Quelle médaille de baptême choisir pour son enfant ?

Cette formation dure 60 heures pendant lesquelles est enseigné l’essentiel pour la gestion de la présence de l’enfant dans son intimité. Dans la période des trois années qui suivent la signature du premier contrat, l’assistant familial doit également suivre une formation de 240 heures sur 18 à 24 mois.

Pour les diplômés en puériculture, en éducation des jeunes enfants, ou en éducation spécialisée, la formation n’est pas obligatoire.

Obtenir l’agrément nécessaire

L’exercice de l’activité d’assistant familial rattaché à celle de famille d’accueil est conditionné par l’obtention d’un agrément. L’agrément est délivré par le président du conseil général du département où vous résidez après dépôt de quelques documents. 

Avant de pouvoir prétendre à l’obtention de l’agrément nécessaire, il faut remplir les conditions suivantes :

  • être de nationalité française, jouir de la nationalité d’un pas appartenant à l’Union européenne ou à l’Espace économique européen ou posséder un titre de séjour valide ;
  • obtenir un certificat médical qui atteste de son aptitude médicale à recevoir des enfants ;
  • et ne jamais avoir été condamné pénalement pour une faute incompatible avec l’exercice du métier d’assistant familial. 

Aux documents qui attestent des conditions ci-dessus, il faut ajouter la copie de sa pièce d’identité et le dossier rempli. L’instruction de la demande qui doit être envoyée au président du conseil départemental de votre lieu de résidence peut durer jusqu’à 4 mois.

Observer les droits et devoirs vis-à-vis de l’enfant

L’agrément accordé après exécution de toutes les formalités idoines est valable pour une durée de 5 ans renouvelables. Le document apporte plus de précision quant au nombre d’enfants pouvant être accueillis par la famille et la période de validité de l’accueil. 

Le rôle de famille d’accueil est très sensible en la mesure où il touche sensiblement à la vie des enfants accueillis. Pendant la période de l’accueil, les familles d’accueil n’acquièrent pas l’autorité parentale sur les enfants. Elles doivent donc obtenir l’autorisation des parents avant de prendre des décisions telles que la consultation d’un médecin ou la réalisation d’une opération sur la vie de l’enfant.

En plus du logis, la famille d’accueil est tenue d’apporter de l’affection et la sécurité aux enfants qui leur sont confiés pour qu’ils puissent s’y épanouir.

Partager :