Période d’allaitement : quelle est la durée parfaite ?

6
Partager :

Le lait maternel se distingue de par sa composition inimitable et constitue l’aliment par excellence pour le nourrisson. En effet, il assure à celui-ci une croissance et un développement optimal tout en le protégeant contre certaines maladies.

Toutefois, il est évident que l’allaitement a une durée déterminée. Combien de temps est-il nécessaire pour l’enfant de profiter pleinement de ses bienfaits ? Jusqu’à quel âge faut-il allaiter votre enfant ? Découvrez les réponses dans cet article.

Lire également : QUAND VOTRE BÉBÉ PLEURE BEAUCOUP : CONSEILS ET ASSISTANCE

Zoom sur les qualités du lait maternel

Le lait maternel est entièrement adapté aux besoins du bébé, aussi bien en termes de quantité que de qualité. Sa composition a tendance à évoluer au fil des jours, des semaines et même pendant une tétée dans la journée. Ce qui permet d’apporter à votre enfant tous les nutriments et substances nécessaires pour sa santé et sa croissance.

Il convient également de noter que la composition du lait s’adapte selon le terme du bébé. Et donc, lorsqu’il s’agit d’une naissance prématurée, il aura une plus forte teneur en acides gras essentiels et en protéines. Ce qui est indispensable pour le développement cérébral.

A lire aussi : Quand passer au lit au sol ?

Aussi, la production du lait maternel varie en fonction des besoins du bébé. En pratiquant l’allaitement à la demande, vous pourrez toujours fournir suffisamment de lait.

À propos de l’allaitement à la demande

Plus le bébé tête et plus le sein sera en mesure de produire plus de lait. Ce qui pousse à conclure que la quantité de lait se conforme aux besoins du bébé. Pour peu que l’allaitement à la demande soit pratiquée, la mère aura toujours la possibilité de donner assez de lait à son enfant. Sauf bien sûr en cas de situations médicales spécifiques.

La composition unique du lait maternel

Le lait maternel comprend du colostrum ainsi que d’autres éléments.

Le colostrum

C’est un liquide épais ayant une couleur jaunâtre et secrétée en petites quantité les premiers jours suivant l’accouchement. Il précède ainsi la montée de lait. Le colostrum se caractérise par sa composition unique qui convient parfaitement aux besoins du nouveau-né. En effet, il est très riche en globules blancs et en anticorps, ce qui protège l’enfant contre les risques d’infections. On y trouve aussi des sels minéraux, des protéines, des hormones, etc.

La composition du lait maternel

Le lait maternel mature se compose à 87% d’eau, 3,8% de matières grasses, 7% de lactose, 1% de protéines ainsi que d’autres substances. Certaines sont identifiées tandis que d’autres ne le sont pas. De plus, certaines peuvent être reproduites dans les préparations infantiles artificielles. Toutefois, il existe de nombreuses préparations qui ne sont pas imitables. Ce qui confère au lait maternel son statut de référence en termes de nutrition infantile.

Et donc, on retrouve dans le lait maternel les substances bioactives telles que :

  • Les protéines spécifiques,
  • Les cellules,
  • Les facteurs de croissance
  • Les acides gras à longue chaine,
  • Les cytokines,
  • Les glucides bioactifs,
  • Les cellules nécessaires à la consolidation du système immunitaire.

La durée idéale de l’allaitement

Vu la composition unique du lait maternel et de ses nombreux bienfaits, les autorités françaises sanitaires ainsi que l’OMS conseillent une durée allant jusqu’à 6 mois pour un allaitement au sein exclusif. Jusqu’à cet âge, le lait maternel assure la couverture de tous les besoins nutritionnels du bébé, sans l’intervention d’un autre aliment ou d’une autre boisson. Et pour cause, il est riche en minéraux, en sucres, des graisses, en oligo-éléments, en protéines et en vitamines.

Compléter le lait maternel à partir de 6 mois

Après 6 mois, le lait maternel ne sera plus suffisant pour couvrir les besoins nutritionnels du bébé. C’est d’ailleurs pourquoi il est recommandé d’introduire à cet âge des aliments solides qui serviront de compléments. On parle alors de diversification alimentaire.

Pour autant, notez que le lait maternel reste le principal aliment du bébé jusqu’à ce qu’il ait un an. Entre 6 et 12 mois, il assure l’apport de plus de la moitié des besoins nutritionnels du nourrisson. Cette proportion passe à un tiers entre 12 et 24 mois.

L’allaitement après 2 ans

Une fois que votre enfant a deux ans, vous pouvez si vous le souhaitez continuer l’allaitement. Sachez que cela ne constitue aucun risque pour sa croissance, ni sa santé. Bien au contraire, il permet aux bébés de mieux profiter des bienfaits nutritionnels du lait maternel. Il favorise également le rapprochement maternel. D’ailleurs, certaines mères allaitent jusqu’à 3 à 4 ans, voire même plus. Le plus souvent, l’enfant finit par se détacher naturellement du sein et le sevrage se fera en toute douceur.

Quelle que soit la durée, l’allaitement est toujours un grand avantage pour le bébé. Pour autant, c’est un véritable moment de plaisir pour la mère.

La reprise du travail suite au congé de maternité est généralement une grande source d’inquiétude pour les mamans. Mais, avec un peu d’organisation, vous pourrez bel et bien continuer à allaiter votre enfant après la reprise du travail.

Partager :