Sécurité routière : comment transporter un enfant en voiture ?

36
Partager :

Le transport des enfants en voiture est régi par une réglementation stricte, le Code de la route. Ne pas les respecter pourrait entraîner de dangereux accidents puisque les plus jeunes sont souvent agités en voiture. Un état de choses qui est de nature à déconcentrer le conducteur. Voici un guide qui met en exergue les consignes de sécurité données par le Code de la route pour le transport d’un enfant.

Posséder avant tout un permis de conduire

Pour avoir le droit de prendre le volant, il faudrait d’abord apprendre à conduire. Grâce au cpf permis, vous pourrez facilement assurer le financement de votre permis de conduire grâce aux droits disponibles sur votre compte professionnel de formation. Ce compte est destiné aux salariés, en recherche d’emploi ou en activité, et aux indépendants. Il permet de cumuler des fonds tous les ans pour assurer le financement d’une formation. Dans le cas du CPF permis, ce dispositif permettra de prendre en charge à 100 % votre formation.

A voir aussi : Le coloriage, est-ce bénéfique pour les enfants 

Installer un dispositif de maintien homologué

Le Code de la route le stipule clairement, les conducteurs ayant un passager enfant doivent être équipés d’un dispositif spécifique. Il s’agit d’un siège homologué, spécialement conçu pour le transport des enfants. Cinq catégories de sièges pour les enfants de moins de 10 ans existent. Ils varient selon le poids ou la taille.

Entre la naissance et l’âge auquel l’enfant pèse 10 kg et fait 70 cm, il ne peut supporter un choc. Pour cette raison, le siège pour enfant doit être disposé dos à la route, à l’arrière du véhicule. Le tout est maintenu par une ceinture de sécurité selon les consignes données par le fabricant.

A voir aussi : Les 10 meilleurs livres pour enfants de 2021

Si votre enfant fait 13 kg et 80 cm, il vous faudra quand même utiliser le même siège, mais dans un format plus grand.

Acheter un siège rehausseur avec dossier ou un siège baquet

Le siège rehausseur est le même dispositif que celui décrit précédemment à la seule exception qu’il est destiné aux enfants faisant 25 kg et 1,50 m. De 10 à 13 kg pour une taille de 1 m, il est recommandé l’usage du siège baquet.

Obligation d’installer l’enfant à l’arrière : les cas d’exception

D’après le Code de la route et contrairement aux autres passagers, la place d’un enfant se trouve à l’arrière de la voiture. Toutefois, il existe des cas d’exception où l’enfant peut se retrouver à l’avant. Vous pouvez ne pas tenir compte de cette réglementation si :

  • votre enfant est bien installé dans un siège homologué, mais il doit être positionné face à l’arrière ;
  • votre voiture n’a pas de ceinture de sécurité à l’arrière ;
  • les sièges de derrière ne peuvent pas servir ou si d’autres enfants y sont installés ;

En outre, vous devez veiller à désactiver votre airbag avant.

Les peines encourues en cas d’infraction

Le Code de la route est assez exigeant au sujet de la sécurité des enfants en voiture. Les infractions de ce type sont de quatrième catégorie et coûtent 135 euros d’amende. Bien évidemment, il n’est pas fréquent qu’un parent soit consciemment en infraction. Cependant, un manque de vigilance peut conduire à des erreurs regrettables.

Conseils pour éviter les incidents sur la route avec un enfant

Quand vous êtes au volant, votre enfant doit forcément être attaché avec une ceinture de sécurité. Servez-vous de la sécurité enfant pour qu’il ne puisse pas ouvrir la portière. Cela permet de faire en sorte que les portières ne puissent pas être ouvertes depuis l’intérieur. Ce dispositif est important surtout quand il a pour habitude de toucher les poignées. Autres astuces, trouvez-lui une occupation. Il est préférable de lui demander ce qui lui ferait plaisir (un livre, un jeu vidéo, etc.).

Partager :