Zoom sur l’échographie à 4 semaines de grossesse : ce que vous devez savoir

126
Partager :
Zoom sur l'échographie à 4 semaines de grossesse ce que vous devez savoir

Lors de leurs premières semaines de grossesse, de nombreuses femmes passent par la case échographie pour lever le doute. Possible à 4 semaines de grossesse, l’échographie permet d’évaluer des données et de confirmer la gestation.

À ce stade de la grossesse, l’échographie possède plusieurs particularités. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’échographie à 4 semaines de grossesse.

A découvrir également : Les secrets pour des vacances en famille réussies

Grossesse de 4 semaines : zoom sur les symptômes

À 4 semaines de grossesse, la plupart des femmes enceintes ignorent leur état. À ce stade, les signes visibles de la grossesse ne sont pas remarquables. Le ventre ne s’arrondit pas encore. Il faut alors se référer à d’autres symptômes pour confirmer la grossesse.

Lorsque vous êtes enceinte de 4 semaines, vous pouvez noter un retard de vos règles. Vous ressentez aussi de la fatigue et de l’épuisement. Vos besoins d’uriner sont nettement plus fréquents et les nausées ainsi que les vomissements sont au rendez-vous chaque matin, voire au cours de la journée.

A voir aussi : Les différents modes de garde pour votre enfant : avantages et inconvénients

Notez aussi qu’à ce stade de la grossesse, les seins sont plus sensibles. Le sens olfactif gagne également en sensibilité. Enfin, il est possible de ressentir comme des crampes menstruelles. Lorsque vous notez plusieurs de ces symptômes, vous pouvez sérieusement soupçonner une grossesse de 4 semaines.

Échographie à 4 semaines de grossesse : lumière sur les possibilités

L’échographie à 4 semaines de grossesse n’est pas une pratique répandue. Si peu de femmes y font recours, elle reste tout de même possible. Elle se réalise par voie vaginale, car à ce stade, l’embryon est trop petit pour être détecté par voie pelvienne. On parle alors d’échographie endovaginale.

Zoom sur l'échographie à 4 semaines de grossesse ce que vous devez savoir

On recommande l’échographie à 4 semaines dans le cadre des grossesses à risque. Cette échographie précoce permet de suivre l’évolution de l’embryon pour éviter les potentielles complications de gestation. C’est une démarche précautionneuse qui vise à maximiser les chances de réussite de la grossesse.

Il est à préciser qu’un test de sang est préalablement réalisé par les professionnels pour confirmer la grossesse. Suite à cela, il est possible de passer à l’échographie endovaginale. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette échographie précoce permet de voir et d’obtenir plusieurs informations sur la grossesse.

Échographie à 4 semaines de grossesse : que peut-on voir ?

À 4 semaines de grossesse, soit 6 semaines d’aménorrhée (dernier jour des règles), il est possible d’observer le sac gestationnel par échographie endovaginale. Ce dernier peut déjà atteindre 20 millimètres.

L’échographie à 4 semaines de grossesse permet aussi d’observer la vésicule ombilicale. Il est même possible à ce stade de détecter une grossesse gémellaire. C’est notamment le cas lorsque le sac gestationnel contient plusieurs vésicules ombilicales.

À la fin du premier mois de grossesse, il est également possible d’observer l’embryon. On peut même identifier l’activité cardiaque du fœtus. Ces différentes observations permettent de confirmer la grossesse et sa viabilité.

Vous l’avez compris, les utilités de l’échographie 4 semaines de grossesse sont nombreuses. Vous serez bien avisée de réaliser une échographie précoce pour suivre l’évolution de votre embryon et passer sereinement les premiers mois de grossesse.

Partager :